Au cœur de la pomme – un lieu rempli d’histoire

L’année 2012 marque le trentième anniversaire de l’histoire d’Au cœur de la pomme à Frelighsburg.

Au cœur de la pomme est beaucoup plus qu’un verger écologique. C’est un lieu rempli d’histoire où se sont illustrés tour à tour, depuis près de trois siècles, les Premières nations, le premier Levasseur cessionnaire de la seigneurie de Saint-Armand, les colons loyalistes anglophones, la famille Spencer, Adélard Godbout, Premier ministre du Québec et la nombreuse et populaire famille Labrecque. Depuis déjà 30 ans, la famille d’Hélène et Steve Levasseur anime ce lieu et met en valeur le site et les multiples trésors qu’il recèle.

Période Abenaqui et le premier Levasseur

La région de Frelighsburg a été occupée par les Abenaquis durant plus d’un siècle et ils y demeurèrent durant quelques années après la création de la Seigneurie de Saint-Armand, le 23 septembre 1748.

La nouvelle seigneurie créée à partir de trois territoires de seigneuries voisines, est attribuée au Sieur Nicolas-René Levasseur, né à Dunkerque en France, le 16 février 1707, qui était constructeur de grands vaisseaux de 500 à 700 tonneaux pour le compte du roi de France. Attiré par l’abondance de chêne blanc, un bois idéal pour la construction navale, Nicolas-René Levasseur bâtit une scierie vers 1749, au pied de la première chute de la rivière Missisquoi à Swanton.

La défaite militaire de Québec mit un terme à la construction de bateaux en Nouvelle-France.

Le régime anglais et la famille Spencer

Le véritable développement de la région débute vers 1786, alors qu’un premier canton est vendu à Thomas Dunn et ses 34 associés. Ils le divisent en lots de 210 acres qu’ils vendent au coût de 200$ chacun, principalement à des colons loyalistes venus du nord des États-Unis.

Parmi ces premiers colons, on retrouve Abram Freligh, un médecin d’origine hollandaise, arrivé avec sa femme, ses 10 enfants, ses serviteurs et ses esclaves vers 1801. Frelighsburg commence alors à se développer et est bientôt reconnu comme un village à majorité anglophone, typique des Cantons-de-l’Est de l’époque. La principale activité économique est l’agriculture et l’histoire de la terre où fleurissent les pommiers d’Au cœur de la pomme en témoigne.

Dès les débuts de Frelighsburg, la terre est achetée par Jeremiah Spencer, arrivé à Saint-Armand vers 1790. Ce dernier, aidé particulièrement par son fils Elijah, défriche plusieurs lots et y établit trois importantes fermes laitières au cours du XIXe siècle. Agriculteurs de père en fils, les Spencer sont reconnus comme des pionniers de la vie agricole et sociale de Frelighsburg.

Au fil des ans, la famille Spencer construit les granges en tenons et mortaises qui sont toujours en usage, en utilisant cette méthode de construction qui ne nécessite aucun clou. Puis, vers 1857, la maison familiale est érigée avec des briques fabriquées sur place. Traditionnellement, les colons loyalistes plantaient trois pins devant leur maison pour que les autres loyalistes puissent reconnaître une maison amie et s’y arrêter pour y prendre un repas et s’y reposer. La maison Spencer était à l’époque ornée de trois pins mais, malheureusement, le dernier de ces pins s’est brisé lors d’une tempête il y a quelques années et il a dû être abattu.

Au fil du temps et de leurs projets, les Spencer sont devenus autonomes et auto-suffisants. On retrouve sur le site de leur ferme une forge, un atelier d’ébénisterie, un métier à tisser ainsi qu’une fromagerie.

Le travail à la ferme ne manque pas ! Lorsqu’il faut faire appel à une main d’œuvre supplémentaire, on suspend un drap blanc à la fenêtre du grenier qui est visible à partir du village. Les membres de la famille Spencer arrivent alors rapidement pour prêter main forte.

Au début du XXe siècle, la terre est alors une ferme laitière florissante. Peleg Spencer est le dernier de la lignée qui sera propriétaire de la maison et de la ferme. Quelques années après son décès survenu en 1934, la famille Spencer vend en 1940 la ferme à Adélard Godbout, alors Premier ministre du Québec, pour un montant de 15 700$. Un nouveau chapitre d’histoire s’ouvre.

Adélard Godbout, Premier ministre du Québec

Originaire du Témiscouata, Adélard Godbout visite Frelighsburg dans le cadre de ses fonctions de ministre de l’Agriculture de 1930 à 1936. Enthousiasmé par la région, il acquiert une ferme voisine appartenant à la famille Harvey en 1931 et il la rebaptise Les Trois Ruisseaux. À cette époque, il était pratiquement inconcevable qu’un ministre de l’Agriculture ne possède pas lui-même une ferme.

À titre de Premier ministre en 1936 et de 1939 à 1944, Adélard Godbout marquera l’histoire du Québec principalement par l’adoption de lois reconnaissant le droit de vote des femmes et permettant la création d’Hydro-Québec.

À la suite de son acquisition de la ferme en 1940, et voulant améliorer le rendement de ses terres, Adélard Godbout entreprend, avec l’aide de ses voisins, de récupérer des terres arables : d’abord sur le site d’un ancien chemin de fer désaffecté, puis dans les méandres de la rivière aux Brochets dont ils redressent le cours pour en assécher la terre et la rendre cultivable. Les travaux initiés par Adélard Godbout laisseront leur marque à jamais dans le paysage de la région.

Adélard Godbout quitte la politique en 1948 et s’installe sur ses terres à Frelighsburg. En 1954, il vend la ferme à Alexina Labonté. Puis, Paul Labrecque loue la ferme laitière et s’y installe en avril 1956 jusqu’à ce qu’il achète les installations en 1966. Au fil des ans, la famille Labrecque, qui compte 14 enfants, en fait un lieu de rassemblement populaire pour toute la communauté de Frelighsburg.

À cette époque, la culture de la pomme ne représente pas une ressource économique dominante dans la région, même si la pomiculture est introduite à Frelighsburg vers 1920 et si le premier verger du Canton de Dunham voit le jour à Meig’s Corner en 1867. La reconnaissance de la région pour la qualité de ses vergers et de ses produits dérivés est toutefois bien engagée.

Au cœur de la pomme

Lorsqu’Hélène et Steve Levasseur acquièrent la ferme de Paul Labrecque en 1982, on y retrouve deux hectares de pommiers, les pâturages et les champs sont loués, les bâtiments sont vides et la maison, inhabitée. La famille Levasseur restaure maison et bâtiments et se tourne vers la pomiculture. Ce domaine majestueux sur le bord de la rivière aux Brochets entreprend une nouvelle vie avec la naissance d’Au cœur de la pomme.

À la naissance de leur deuxième fille Laurence, en 1990, Hélène et Steve décident de donner une nouvelle vocation au verger qui leur permettra de s’installer sur le site de façon permanente. La nouvelle mission de la ferme se dessine naturellement : une vinaigrerie artisanale est aménagée à l’intérieur des bâtiments centenaires, tout en préservant leur cachet patrimonial.

De 1986 à 1994, Steve plante cinq hectares additionnels de pommiers pour augmenter la capacité de production du verger. Le couple travaille aussi à développer une expertise dans la fabrication de vinaigre. Leur but est de produire un vinaigre de cidre authentique et d’en préserver les propriétés thérapeutiques. C’est pourquoi leur recette compte plusieurs variétés de pommes cueillies, et non tombées, afin qu’elles conservent leur qualité et toutes leurs propriétés.

On s’assure aussi de maintenir l’intégrité du produit en réduisant au minimum sa manipulation. Le vinaigre de cidre se fait donc sans filtration ni pasteurisation, sans ajout de levure ni de poudre acétique ou d’agent de conservation. Le processus est plus long, mais le vinaigre se transforme naturellement, permettant ainsi d’obtenir un produit de très haute qualité. Le dépôt qui se forme alors dans ce vinaigre de cidre non filtré est la mère-vinaigre, gage d’authenticité.

À la vinaigrerie artisanale, la famille Levasseur a ajouté au fil des années la fabrication de chutneys, confitures, moutardes, gelées et de plusieurs autres produits.

Au cœur de la pomme vous accueille

Au cœur de la pomme de Frelighsburg est devenu depuis de nombreuses années un verger écologique recherché par tous les amateurs de pommes et de produits dérivés.

L’ancienne remise à fumier a été convertie en une jolie boutique champêtre où trône un superbe poêle à deux ponts « Queen Victoria » qui date de 1917.

À chaque année, de la mi-août au début de novembre, les visiteurs et amis d’Au cœur de la pomme reviennent pour faire leur auto-cueillette, déguster des petits plats régionaux savoureux à proximité des bâtiments ou en pique-nique au bord de la rivière, et ils quittent rarement avant d’avoir fait le plein de produits dérivés qui leur rappelleront leur visite durant de nombreux mois.

Tous ces visiteurs et bien d’autres auront la chance de revenir durant de nombreuses années puisque Stéphanie Levasseur et son conjoint David Testu assurent la relève des créateurs d’Au cœur de la pomme.

Louez un pommier – Pour la découverte et le goût

Les pommes, nous le savons, ne poussent pas dans les sacs, ni dans les comptoirs des épiceries. Mais que savons-nous des mille soins qu’il faut apporter à chaque pommier pour lui permettre de produire de belles pommes, malgré les intempéries du climat et tout ce qui peut survenir au cours du cycle annuel.

À l’occasion de ses 30 ans, Au cœur de la pomme vous invite à louer un pommier durant une année pour mieux comprendre la vie de ces arbres et pour en obtenir les fruits.

Louez un pommier et recevez la nature dans votre courrier. Au cours de la période de croissance, vous recevrez par la poste ou par courriel trois bulletins d’information au sujet de votre pommier qui vous renseigneront sur les tâches saisonnières qui doivent être accomplies pour soigner, protéger et nourrir un pommier.

Choisissez parmi les huit (8) variétés de pommes cultivées dans notre verger écologique et vous recevrez 18 kilogrammes de pommes fraîches à votre domicile, au moment de leur récolte, entre le début septembre et la mi-octobre.

Ou, venez chercher vos pommes à la ferme et agrémentez votre séjour d’une visite du verger, d’une marche dans les sous-bois, d’un pique-nique au bord de la rivière ou d’une visite à notre boutique de produits maison exquis et de grande qualité.

Louez un pommier pour un enfant, un parent, un ami ou un client et offrez-lui une expérience de découverte unique et savoureuse.

Consultez l’onglet Louez un pommier pour obtenir tous les détails.